Relations entreprisesL'apprentissage

Apprentissage : une offre sur mesure

Dispensé en alternance dans le cadre d’un contrat de travail spécifique entre l’étudiant et l’entreprise, l’apprentissage constitue un véritable outil de gestion prévisionnelle des ressources humaines. Pour chaque programme du Groupe ESSEC, un expert spécialisé du Centre de formation des apprentis  vous aide à concevoir des parcours d’apprentissage évolutifs, valide vos offres et vous assiste dans les formalités administratives.


Vos contacts

Coordination apprentissage :
Véronique Houry

Le contrat d’apprentissage

Il s’agit d’un contrat de travail à durée déterminée signé par l’employeur, l’apprenti et le centre de formation des Apprentis.

Le contrat fixe les engagements respectifs des trois partenaires : employeur, apprenti et Centre de Formation des Apprentis.

Au titre de son engagement, l’employeur doit verser un salaire à l’apprenti et lui garantir une formation professionnelle méthodique et complète, correspondant à la mission choisie.

Par un mode de formation, diplômante et rémunérée, il constitue un levier de promotion et d’égalité des chances.

Lorsque l’étudiant n’est pas en entreprise, il suit les enseignements dispensés par le CFA.

Son financement

L’apprentissage est financé via le concours financier de l’entreprise, qui peut être prélevé sur la taxe d’apprentissage et éventuellement complété par une subvention au CFA de l’ESSEC. Son montant correspond au coût moyen de la formation par apprenti publié par le CFA où il est inscrit.

L’employeur bénéficie alors d’une prime de soutien à la formation versée par la région (1200 euros/an pour l’Ile de France) et d’un crédit d’impôt de 1600 euros/an.

Par ailleurs, il a aussi à sa charge le salaire mensuel de l’apprenti, qui représente un certain pourcentage du SMIC ou le minimum conventionnel de référence, et des charges sociales réduites pendant la durée du contrat.

Trois acteurs clés

• Tout au long de son apprentissage, l'étudiant apprend à combiner théorie et pratique en exécutant des tâches dans le cadre d'une mission définie par l'entreprise. Etant donné une rémunération, l'apprenti gagne en indépendance financière.

• Un maître d'apprentissage dans l'entreprise supervise l'apprenti et lui transmet son expertise en lui donnant des conseils sur le développement des compétences à acquérir.

• Le tuteur ESSEC de l'apprenti surveille son projet et valide son expérience professionnelle ainsi que ses niveaux de compétences.

Les trois parties coordonnent leurs actions par le biais d'entrevues formelles et avec l'appui d'outils spécifiques.

L’apprentissage international

La dimension internationale de l’apprentissage est un axe de développement majeur pour les années à venir.

  • Augmentation du nombre de missions internationales pour les apprentis, grâce aux propositions des entreprises prévoyant tout ou partie du parcours à l’étranger. 50% des apprentis souhaitent ainsi un détachement à l’international au cours de l’apprentissage.
  • Augmentation du nombre de contrats d’apprentissage pour les étudiants internationaux. (Ouverture depuis 2008)

 Pour en profiter, ces derniers doivent être inscrits dans un programme de grade Master, être âgés de moins de 26 ans et présents en France pour obtenir une autorisation provisoire de travail et avoir une proposition ferme d’embauche en apprentissage d’une entreprise domiciliée en France.

L’apprentissage est aussi ouvert aux étudiants ressortissants de la Communauté Européenne suivant le programme EPSCI BBA.